Comprendre ses remboursements de lunettes, lentilles et d’ophtalmologie.

Publié par Sandra le 18 juin 2013 dans Conseils

Les Français consacrent en moyenne chaque année 88 euros à leurs lunettes. Toutefois, il ne s’agit-là que d’une moyenne puisqu’on ne saurait comparer le budget d’une adolescente qui porte des hublots « pour le look » à celui d’une personne âgée complètement presbyte. Quel que soit votre profil et vos dépenses, que pouvez-vous attendre comme remboursements sur l’optique ?

Se faire rembourser la consultation chez l’ophtalmologiste

Prélude obligatoire à l’achat de lunettes de vue : le rendez-vous chez l’ophtalmologiste. Celui-ci vous délivrera l’ordonnance que vous pourrez présenter à l’opticien et à vos assurances santé. Elle est valable trois ans pour les lunettes (à moins de profondément changer de correction, vous pourrez ainsi vous épargner les deux prochains rendez-vous annuels chez l’ophtalmologiste) et un an pour les lentilles.

Une consultation chez un ophtalmologue

Si vous consultez un ophtalmologue conventionné secteur 1, vous payerez votre consultation 28 euros. La Sécurité sociale vous remboursera 70 % (soit 18.60 euros). Le solde restera à votre charge ou à la charge de votre mutuelle, à condition que la formule choisie rembourse au moins à 100 % les consultations chez les médecins spécialistes.

 

Si vous consultez un ophtalmologue conventionné secteur 2, notez que ses honoraires sont libres. La Sécurité sociale vous remboursera 15.10 euros sur le montant de votre consultation. Vous pouvez espérez que votre mutuelle vous rembourse tout ou partie du reste. Pour cela, elle doit couvrir les dépassements d’honoraires (remboursement des consultations chez les médecins spécialistes à plus de 100 %).

Se faire rembourser ses lunettes ou ses lentilles

Les remboursements de la Sécurité sociale en matière d’optique ont mauvaise réputation. Vous allez comprendre pourquoi. Pour les plus de 18 ans, selon le trouble de la vue, les lunettes sont remboursées entre 2.29 et 24.54 euros. Quand on sait qu’une monture avec des verres coûte généralement plusieurs centaines d’euros, on devine que la prise en charge de l’Assurance maladie est très insuffisante.

 

Les myopes, astigmates, hypermétropes et autres presbytes ont alors trois solutions : payer eux-mêmes la facture et ce quel que soit son montant, se concentrer sur les offres premiers prix des opticiens ou enfin compter sur une mutuelle avec un forfait optique intéressant. La dernière option est de loin celle qu’il faut privilégier, dans la mesure du possible. On notera que, pour ceux qui ne peuvent accéder à une mutuelle plus performante, le choix d’une surcomplémentaire peut être pertinent. C’est une assurance fournissant un troisième niveau de couverture et pouvant donc soulager le budget lunettes.

 

Les lentilles de contact ne sont prises en charge par la Sécurité sociale que dans le cadre de troubles de la vue bien déterminés : astigmatisme irrégulier, myopie égale ou supérieure à 8 dioptries, strabisme accomodatif, aphakie, anisométropie à 3 dioptries, kératocône. Dans ces hypothèses, le forfait est de 39.48 euros par œil et par an.  Au-delà et pour les autres patients, il faut encore se financer autrement : par le biais de ses finances personnelles ou par le biais du forfait optique de sa mutuelle.

 

Un bon forfait optique, c’est donc important. Trouvez votre formule du mutuelle à l’aide du comparateur d’assurance santé et demandez gratuitement des devis ici !

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *