Assurance santé : qu’est-ce qu’une mutuelle « responsable » ?

Publié par Quentin le 15 avril 2015 dans Non classé

Lorsque vous souscrivez une mutuelle, vous avez le choix entre 2 principaux types de complémentaire santé : les contrats « responsables » et les autres. La différence n’est pas uniquement sémantique : le terme « responsable », avalisé par les pouvoirs publics, est décerné aux contrats d’assurance santé couvrant un socle de base, respectant le parcours de soins et encourageant aux économies. Découvrons ensemble les différentes composantes d’une mutuelle « responsable », pour choisir au mieux votre assurance santé :

 

 

Mutuelle responsable : un triple objectif

 

Tout savoir sur les mutuelles responsablesDepuis le 1er avril 2015, la définition de mutuelle responsable a pris un coup de jeune. Désireux de limiter les dépenses de santé des Français tout en comblant le trou de la sécurité sociale, les pouvoirs publics ont en effet décerné à certaines complémentaires santé le label « responsable ».

 

Une mutuelle santé responsable doit répondre à 3 objectifs :

 

– fixation de planchers de prise en charge afin de garantir le contenu de la couverture ;

 

– régulation des dépassements d’honoraires ;

 

– réduction du coût de l’optique.

 

De même, pour bénéficier de l’appellation « responsable », une mutuelle santé doit s’interdire de résilier un contrat (peu importe le motif), et s’engager à ne pas soumettre ses prospects à un questionnaire de santé. A noter que les particuliers adhérents à une complémentaire santé responsable doivent respecter les modalités du parcours de soin, tout en s’acquittant de la participation financière prévue pour les consultations chez le médecin (1 euro) et les boîtes de médicament (0,50 euro par boîte).

 

 

Complémentaire santé responsable : les nouveaux critères

 

Autant de règles instaurées en 2004 et toujours valables, qui devraient contribuer à l’amélioration de la qualité de service des assurances santé en France.

 

La nouvelle législation sur les mutuelles responsables impose cependant d’autres critères, au nombre desquels figurent :

 

– l’intégration d’au minimum deux actes de prévention par an, à choisir parmi une liste prédéfinie (dépistages, vaccins, bilan du langage de l’enfant, etc.) ;

 

– la limitation des plafonds de prise en charge aux maxima fixés par la loi ;

 

– le remboursement garanti du ticket modérateur en médecine de ville, sur les soins dentaires, l’hospitalisation (en plus du forfait journalier), etc. ;

 

– en optique, un remboursement maximal de 150 euros pour la monture, 470 euros pour des verres simples, et jusqu’à 800 euros pour les verres les plus onéreux.

 

 

Concernant la limitation des plafonds de prise en charge aux maxima fixés par la loi, ceux-ci s’élèvent actuellement à 125 % du tarif de convention (remboursement de la Sécurité sociale compris) pour les dépassements d’honoraires des médecins. En d’autres termes, le remboursement maximal s’établit à 51,75 euros. Le pourcentage maximal devrait passer à 100% en 2017, soit un remboursement plafonné à 46 euros, ou 56,5 euros pour les spécialistes.

 

 

Assurance santé responsable : à quel prix ?

 

Cette réglementation vise à une meilleure régulation des tarifs de santé, en proposant aux mutuelles responsables une taxation moindre. Selon plusieurs courtiers d’assurance santé en ligne, l’assuré y trouverait également son compte, avec des tarifs moins chers de 5,6% à garantie égale.

 

Une opportunité à ne pas manquer pour changer votre assurance santé en seulement quelques clics, grâce à un comparateur de mutuelle en ligne.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *