Faut-il prendre une assurance santé pour le diabète ?

Publié par Quentin le 6 juin 2015 dans Conseils

En France, 3 millions de personnes sont atteintes de diabète, une maladie sérieuse, potentiellement mortelle mais surtout sous-diagnostiquée. Cette situation explique le lancement d’un vaste programme de dépistage du diabète, avec la participation de nombreuses complémentaires santé.

 

Tout savoir sur le diabète

 

Souscrire une bonne complémentaire santé pour faire face au diabèteLe diabète est en réalité un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation. Lors d’une digestion « normale », les aliments ingérés sont en partie transformés en sucre, afin d’alimenter les cellules de l’organisme en énergie. La régulation du taux de glucose dans le sang est l’œuvre de l’insuline, une hormone produite par le pancréas. On distingue ainsi 2 formes principales de diabète : dans le cas d’un diabète de type 1, l’insuline est produite en quantité insuffisante, tandis que dans le cas d’un diabète de type 2, elle ne peut se lier à son récepteur. Le résultant est le même : incapable de pénétrer dans la cellule, le glucose reste dans la circulation sanguine, d’où la dérégulation. Le diabète sera avéré si le patient présente une glycémie à jeun supérieure à 1,26 g/l à au moins 2 reprises.

 

Diabète : l’indispensable prévention

 

Chaque année, la journée mondiale contre le diabète se conclut par un constat aussi dramatique qu’implacable : la prévention de cette maladie est insuffisante. On estime à 5% le nombre de Français sont touchés par le diabète, ce qui représente 3 millions de personnes. Or, malgré les efforts faits en matière de médiatisation et de dépistage, 20% des diabétique ignoreraient encore être atteints de cette maladie. Une situation d’autant plus grave qu’un diabète non pris en charge peut entraîner des conséquences sérieuses : pathologies cardiovasculaires, cécité, voire même amputation dans les cas les plus extrêmes. La seule solution reste donc la prévention, nouvelle priorité du monde médical comme des professionnels de l’assurance santé. A noter également que les professionnels de santé assimilent le plus souvent le diabète de type 1 à un dysfonctionnement du pancréas, et le diabète de type 2 au vieillissement comme à une mauvaise hygiène de vie.

 

Diabète et assurance santé: quelle prise en charge ?

 

Le dépistage du diabète nécessite une analyse régulière de la glycémie, tous les ans pour les personnes ayant des antécédents de diabète dans leur famille, tous les 3 ans pour les plus de 45 ans et tous les 5 ans pour les autres. Gardez à l’esprit que cet examen biologique est intégralement remboursé par la sécurité sociale comme par les mutuelles santé.

 

Dans le cas d’un diabète de type 1 et certains cas de diabète de type 2, les injections d’insuline sont indispensables afin de réguler le taux sanguin de glucose. Dans la grande majorité des cas de diabète type 2, une bonne hygiène de vie s’avère suffisante : pratique d’une activité physique régulière et régime alimentaire équilibré.

 

Au même titre qu’Alzheimer, le diabète est considéré comme une affection longue durée (ALD) exonérante, ce qui implique une prise en charge intégrale de son traitement par la sécurité sociale, et la suppression du ticket modérateur. Souscrire une assurance santé efficace permet cependant de se prémunir contre les éventuels dépassements d’honoraires qui sont monnaie courante chez les spécialistes. Pour ne prendre aucun risque, comparez dès aujourd’hui les tarifs des différentes mutuelles en ligne, et trouvez une assurance santé moins chère qui prend en compte les remboursements d’actes de médecine douce.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *