Assurance santé : le Plan Alzheimer soutenu par les complémentaires

Publié par Quentin le 7 mai 2015 dans Actualité

En France, la maladie d’Alzheimer touche environ 900 000 personnes et constitue la quatrième cause de décès. Une situation inacceptable, que vise à endiguer le Plan Alzheimer, avec le soutien des complémentaires santé.

 

Point sur la maladie d’Alzheimer en France

L'avantage d'une bonne complémentaire santé en cas d'Alzheimer

Selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, Alzheimer touche 5% des personnes âgées, tandis que 15% des malades ont plus de 85 ans. La pathologie d’Alzheimer est en réalité une maladie génétique invalidante, qui se caractérise par des troubles du jugement, de la personnalité, du langage, une perte de la mémoire immédiate, mais également par une désorientation et une perte d’autonomie progressive. Sans véritable remède à ce jour, la maladie d’Alzheimer s’impose comme l’un des principaux fléaux du vieillissement de la population dans les économies développées. Les professionnels de santé soulignent cependant qu’une bonne hygiène de vie permet de réduire au maximum les risques : sommeil de qualité, activité physique, alimentation équilibrée, etc.

 

Conséquence inévitable de la maladie, la perte d’autonomie s’accompagne le plus souvent du placement de la personne touchée dans un établissement spécialisé, ou d’un maintien à domicile avec l’assistance d’un professionnel. Chacun de ces dispositifs présente un coût prohibitif, rendant indispensable la souscription d’une assurance santé de qualité, pour une meilleure prise en charge.

 

 Le dilemme de la prise en charge

 

Pour ne rien arranger, la maladie d’Alzheimer est considérée comme une maladie dite dégénérative, ce qui signifie que l’état du patient ne s’améliore jamais. Existent toutefois des traitements médicamenteux adaptés, susceptibles de freiner l’évolution de la pathologie afin de freiner la perte d’autonomie. D’où l’importance d’un diagnostic précoce, dès les premiers symptômes, pour améliorer la prise en charge. Ce diagnostic précoce ne permettra quasiment jamais d’éviter le placement du patient, ou son maintien à domicile sous surveillance renforcée.

 

En l’état actuel de la législation, dès lors qu’un patient présente les symptômes de la maladie d’Alzheimer, sa famille et lui-même sont éligibles à 3 types d’aides. Il s’agit en premier lieu de l’aide sociale, avec la possibilité pour les proches de bénéficier d’un congé dit de soutien familial. Ensuite, une aide à domicile (médicale et/ou ménagère), dont le nombre d’heures et la nature sont définis selon l’état d’avancement de la pathologie. Enfin, une aide financière correspond à la prise en charge intégrale des traitements, la maladie étant considérée comme Affection de Longue Durée (ALD).

 

Plan Alzheimer et complémentaire santé

 

Ces aides, et d’autres plus spécifiques dans le cadre du Plan Alzheimer, sont expliquées à chaque personne en faisant la demande par l’association France Alzheimer, joignable au numéro national d’aide aux familles et patients : 0811 112 112.

 

Les professionnels de santé estiment cependant que cet accompagnement ne remplace pas une bonne assurance santé, et recommandent les mutuelles proposant le remboursement des frais réels. Pour une protection à 360°, privilégiez enfin les complémentaires santé remboursant partiellement ou totalement les soins de médecine douce, ou encore la prise en charge d’une aide à domicile suite à une hospitalisation. Autant de garanties essentielles pour gérer au mieux la maladie d’Alzheimer, ou toute autre affectation de longue durée.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *