Système de santé français : efficace mais cher ?

Publié par Sandra le 8 décembre 2013 dans Actualité

Les Français peuvent être satisfaits de leur système de santé : il est efficace. En revanche, comme il fallait s’y attendre connaissant le déficit de la Sécurité sociale, il est trop onéreux. C’est une étude de l’OCDE qui dresse ce bilan sans concession.

Le système de santé français vs. celui des autres pays occidentaux

Une ambulance du service de santéLe « Panorama de la santé 2013 » de l’OCDE, le forum de réflexion économique des pays avancés, se penche sur les problématiques du thème dans le monde occidental, des systèmes de soins à l’état de santé des habitants. En France, le système de santé est à la fois efficace et coûteux. Efficace parce que, en comparaison avec les habitants d’autres pays, les Français sont globalement en bonne santé. Coûteux parce que le système est très lourd. L’hôpital, véritable mammouth, est d’ailleurs au cœur des préoccupations. Il absorbe pas moins de 37 % des dépenses de santé. Toutefois, c’est aussi grâce à lui que les Français vivent aussi longtemps. Leur espérance de vie est record !

Le « Panorama de la santé 2013 » se penche également sur la santé des habitants des pays : la consommation d’antidépresseurs, le dépistage du cancer du sein, l’âge des médecins, le recours aux génériques, la consommation d’alcool et de tabac, etc.

Comment rendre le système de santé français moins lourd et moins cher ?

C’est le grand débat de la Sécurité sociale et, à l’heure de la crise économique, de l’Etat. Comment faire des économies sur la santé… sans mettre en péril celle des Français ? Diminuer le poids de l’hôpital fait partie des options. On pourrait ainsi avoir davantage recours aux hospitalisations ambulatoires ou encore mieux diriger les patients vers les médecins traitants plutôt que vers les urgences, généralement saturées.

Le « Panorama de la santé 2013 » pointe également d’autres voies d’amélioration. Par exemple, un recours plus large aux génériques serai souhaitable. L’étude souligne également une autre problématique. En France, le patient ne paye pas pour ses dépenses de santé. En effet, seulement 8 % des dépenses sont à la charge du patient… contre 20 % en moyenne dans les autres pays de l’OCDE. Les Français peuvent remercier la Sécurité sociale et les mutuelles ! Néanmoins, sachant que leurs patients ne payeront pas eux-mêmes les prestations, les professionnels de santé ont tendance à facilement faire grimper la facture. Le prix des médicaments est particulièrement élevée. Une politique de réduction des tarifs des producteurs serait possible, avec de la volonté ! Elle permettrait d’alléger considérablement les charges de la Sécurité sociale et donc de rendre le système de soins français moins onéreux.

Bon à savoir : pour bénéficier de conditions de remboursement attractives, il faut non seulement être affilié à la Sécurité sociale en tant qu’assuré ou ayant-droit. Il faut en outre bénéficier d’une bonne mutuelle. C’est elle qui prendra en charge le complément.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *