Travailleur non salarié, quelle couverture et mutuelle santé ?

Publié par Sandra le 15 mars 2015 dans Non classé

Vous êtes travailleur non salarié. Quels sont vos droits en matière de couverture santé ?

La couverture santé obligatoire

avocatLes travailleurs non salariés sont affiliés au régime social des indépendants pour leur couverture santé obligatoire. Celle-ci les couvre tous pour le paiement des dépenses de soin, dans les mêmes conditions que les affiliés au régime général des salariés. Par exemple, une consultation chez un généraliste est remboursée à hauteur de 70% du tarif conventionnel. Les indépendants sont aussi couverts pour les risques de décès ou de maternité. En revanche, seulement les commerçants, les artisans, les industriels et les conjoints collaborateurs peuvent bénéficier d’indemnités journalières en cas de maladie. Les professions libérales ne peuvent prétendre à une telle prestation.

La couverture santé obligatoire n’est donc que partielle pour les travailleurs non salariés. Des solutions doivent être trouvées auprès d’assureurs privés pour une couverture plus efficace.

La couverture santé complémentaire

La mutuelle : pour le règlement des dépenses de soins, il est nécessaire de choisir une mutuelle. Plusieurs solutions s’ouvrent au travailleur non salarié :

  • profiter de la mutuelle de son conjoint s’il est salarié. Certaines mutuelles de groupe peuvent couvrir toute la famille à des conditions avantageuses, autant en profiter.
  • adhérer à un contrat Madelin. Ces assurances santé complémentaires pensées pour les travailleurs indépendants ont l’avantage d’être très modulables. Le TNS obtient donc un produit presque sur mesure. De plus, il est possible de bénéficier de déductions fiscales sur les cotisations.
  • choisir une mutuelle individuelle. Dans certains cas (promotion, autoentrepreneur…), une mutuelle classique peut s’avérer plus intéressante. Vous pouvez demander des devis gratuits sur le comparateur en ligne ci-contre.

La prévoyance : pour protéger complètement votre santé, vous devez prévoir des solutions en cas de maladie, de décès, d’accident ou de dépendance. Surtout si vous êtes profession libérale que que le RSI ne vous verse pas d’indemnités journalières ! Là encore, vous pouvez avoir recours au dispositif Madelin en choisissant un contrat prévoyance.

Et à l’étranger ?

Si vous devez partir à l’étranger, pour des raisons professionnelles ou personnelles, le RSI continue à vous couvrir tant que vous restez dans l’Espace Economique Européen. Demandez pour cela votre carte européenne d’assurance maladie. En dehors de l’UE, il vous faudra avoir recours à une assurance voyage. Si vous disposez d’une carte de crédit haut-de-gamme, celle-ci est comprise avec votre offre.

Concernant la couverture complémentaire, il n’est pas certain que votre mutuelle vous couvre à l’étranger. C’est même plutôt rare. Vous devrez alors demander une extension de garantie à votre assureur ou alors compter encore une fois sur votre assurance voyage.

Le régime des travailleurs non salariés se rapproche donc considérablement de celui des salariés, à la différence (et pas des moindres) que les indemnités journalières en cas de maladie sont absentes pour les professions libérales, et moindre pour les autres TNS. Voilà qui encourage à souscrire de bonnes complémentaires !

 

 

 

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *